Le métier de prête-plume

Avec Philippine Donnelly


Quel est ton parcours ? 

Alors je m'apelle Philippine Donnelly, j'ai eu une première vie professionnelle jusqu'à il y a quelques années, donc je suis un peu jeune professionnelle dans l'écriture. Avant j'ai travaillé en politique pendant une petite dizaine d'année à l'Assemblée nationale et en cabinet ministériel, et je me suis reconvertie en faisant une formation de journalisme et je me suis progressivement tournée vers du coup le travail de prête-plume pour rédiger essentiellement des essais. Après j'écris toujours des articles ou des guides etc..

En quoi consiste le métier de prête-plume ? 

Concrètement j'écris des livres pour des gens qui n'ont pas forcément le temps ou la capacité de le faire, dans le sens où l'écriture est quand même un métier. Des livres qui sont généralement commandés par des éditeurs, parfois par des agences de communication pour des personnes qui souhaitent inscrire un bouquin dans leur parcours de vie. Donc ça fonctionne sur la base d'entretiens avec la personne qui est l'auteur certifié, on va dire, du livre pour qu'il m'explique un petit peu au fil de plusieurs entretiens sa pensée, ce qu'il souhaite développer etc..

Sur quels types de livres travailles-tu ? 

J'écris essentiellement des essais, après pour ma deuxième casquette de journaliste j'écris aussi beaucoup d'articles, des reportages et aussi des guides explicatifs pour des institutionnels puisque j'ai un parcours qui était un peu institutionnel avant. Sinon j'écris essentiellement pour l'instant des essais. Les thématiques que je traite le plus souvent, là encore de par mon parcours, c'est beaufcoup des sujets sociaux, santé, donc le travail, la santé, l'économie mais sous un angle social. 

Peut-on retrouver ton nom sur le livre ? 

Alors la confidentialité est un point très très important du métier de prête-plume. Je ne dis pas du tout pour qui je travaille et non j'apparais nulle part. Je comprends que c'est pas toujours le cas suivant les livres et suivant les auteurs, on peut être remercié parce que parfois c'est assez évident, donc apparaître dans les remerciements. J'aime bien parler des autres et parler de leurs idées, de ce qu'ils ont à raconter, c'est un peu pour ça que j'avais choisi le journalisme donc je m'y retrouve. Après ça n'empêche d'avoir envie de développer d'autres projets pour soi plus tard peut-être. 

Quels sont les enjeux autour du métier de prête-plume aujourd'hui ? 

J'ai la sensation qu'aujourd'hui on est moins dans une sorte d'omerta dans le sens où il ya des livres qui ne sont pas forcément écrits par leurs auteurs. On le voit avec les politiques qui ont plus de facilités à l'avouer aujourd'hui. On peut ne pas avoir le temps d'écrire un livre ça n'empêche pas d'avoir des idées, on peut ne pas savoir écrire ça n'empêche pas d'avoir des idées intéressantes à développer et donc il y a des gens dont c'est le métier, c'est pas forcément un problème. On reste dans un pays où c'est très très important d'avoir écrit des livres, ça apporte une caution intellectuelle. Donc beaucoup de gens n'assument pas maisj'ai la sensation que ça s'ouvre un petit peu moi en tout cas. On voit des livres qui sont co-signés parfois avec des journalistes, des formats un petit peu différents comme ça. 

Newsletter Suivez les actualités de Fontaine O Livres !

 

* Obligatoire

c6ecfd3baa80ee993b40b9304348830e

Contacts

Pour nous contacter :
Adresse : 13 rue de Vaucouleurs 75011 Paris
Téléphone : 01 43 14 03 94
E-mail : contact@fontaineolivres.com
Ou par le formulaire de contact ci-dessous :