Fontaine O Livres
Silent Hill : Le moteur de la terreur

Accueil du site> Questions Théoriques > Silent Hill : Le moteur de la terreur


Auteur(s) : Bernard Perron

Editeur(S) : Questions Théoriques

Prix : 20 euros

+Vous aimez ? consultez la fiche "Questions Théoriques"

Silent Hill : le moteur de la terreur est une étude d’un genre encore nouveau en France : elle est tout entière consacrée à un jeu vidéo ou, plus exactement, à une série de jeux, parmi les plus influents du jeu vidéo d’horreur depuis la sortie du premier opus en 1999.
Bernard Perron inscrit d’abord la série dans le genre du survival horror, en la comparant notamment à ses deux illustres prédécesseurs, Alone in the Dark et Resident Evil. Il analyse ensuite dans le détail les trois premiers jeux (Silent Hill, Silent Hill 2 et Silent Hill 3) et termine par une vue d’ensemble de la franchise en abordant les films et les bandes dessinées.
Dans une perspective transmédiatique, l’auteur examine les influences cinématographiques et littéraires des concepteurs, les structures narratives, les techniques de l’image et du son, les mécaniques de jeu et les émotions liées à la fiction et à la jouabilité.
Ce parcours dans l’obscurité jette ainsi une lumière sur la terreur que cherchent à provoquer chez le joueur les jeux de survival horror, et sur l’expérience si particulière que constitue l’exploration de la ville de Silent Hill.
Traduit par Claire Reach.
En collaborations avec les éditions L>P.

L’auteur
Bernard Perron est professeur titulaire au département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l’université de Montréal. Il a codirigé les anthologies The Video Game Theory Reader (Routledge, 2003), The Video Game Theory Reader 2 (Routledge, 2009) et The Routledge Companion to Video Game Studies (2014).
Il a également dirigé Horror Video Games : Essays on the Fusion of Fear and Play (McFarland, 2009), le premier ouvrage universitaire consacré aux jeux vidéo d’horreur.
Il codirige la collection d’ouvrages « Landmark Video Games » (The University of Michigan Press) au sein duquel est paru une version en anglais du présent ouvrage.

» Informations complémentaires