Fontaine O Livres
Sensibilités. Histoire, critique & sciences sociales Numéro 2 : Les Sens de la maison

Accueil du site> Anamosa éditions > Sensibilités. Histoire, critique & sciences sociales Numéro 2 : Les Sens de la maison


Auteur(s) : Collectif

Editeur(S) : Anamosa Éditions

Prix : 22 euros

+Vous aimez ? consultez la fiche "Anamosa éditions"

Les sensibilités sont le lieu d’un attrait scientifique inédit aux quatre coins du monde. Des laboratoires de recherche se spécialisent et les ouvrages de référence s’accumulent. Il s’agit dès lors de faire exister, au cœur des sciences sociales, un espace spécifique de recherches, mais aussi de confrontation des méthodes, de relecture de travaux « classiques » ou encore d’expérimentation de modes d’expression alternatifs, qui puisse s’emparer de la question des affects et mettre ainsi en circulation les principes d’une élucidation critique du monde. Cette revue, lancée en octobre 2016 avec un volume intitulé Anatomie du charisme, vise par là à libérer la possibilité subversive de dire, penser et même faire le monde autrement.
Seule l’absence de maison rappelle avec force combien chacun aspire intensément à son petit coin de l’univers. À ce « chez-soi » sécurisé et familier, grâce auquel se jouer des dangers de la rue et s’abstraire, ne serait-ce qu’un moment, des désordres du monde. Mais l’évidence même de ce lieu-refuge, de cet espace ô combien intime, ferait presque oublier qu’il est le produit d’une longue histoire. Qu’il est pétri d’affects, de symboles et de traditions. Que, par ailleurs, nos façons d’entrer dans une demeure, de franchir ses seuils ou de nous y enfermer, de distinguer ses pièces et d’en user de façon partagée ou privée, de nous y mouvoir et d’y recevoir, appellent bel et bien une science sociale de l’espace domestique. Pour sa deuxième livraison, la revue Sensibilités a donc souhaité, non pas traquer la maison « en soi », mais mieux saisir les sens de la maison. Soit tout à la fois décrire l’écheveau de significations dans laquelle elle est prise, société par société, époque par époque, milieu par milieu, les sens giratoires, uniques ou interdits qui organisent la circulation en son sein, la culture sensible, enfin, forgée par telle ou telle tradition domestique. Et si, in fine, l’essence de la maison nous échappera toujours, c’est que nous n’aurons jamais sur elle qu’une perspective. Nous serons soit dedans, soit dehors. De face ou de côté. Trop près ou trop loin. Mais puisse-t-on au moins ici faire sentir de nouveau l’étrangeté de ce lieu d’ordinaire si familier, en défaire ainsi la sereine évidence en rappelant la puissance des affects qui lui sont associés.

SOMMAIRE

- Seuils, Stephan Zimmerli

EXPÉRIENCE :

- La maison d’Émilienne, Stéphane Audoin-Rouzeau
- Entre 4 murs, Pome Bernos et Judith Le Mauff
- Propriété interdite. La maison de Psychose, Camille Vidal-Naquet
- La maison du silence, Stephan Zimmerli
- Homeless/Homes, PEROU

RECHERCHE :

- La maison délicieuse, Augustin Berque (géographe)
- La maison des religieuses. Entre cloître, exil et foyer conjugal, Éléna Guillemard (historienne)
- Home, sweet home ou inquiétant « chez-soi » ?, Stéphanie Sauget (historienne)
- Enfin chez soi ou presque…. Ethnographie d’un hébergement social pour sans domiciles âgés, David Grand (sociologue)

DISPUTE :

- La maison kabyle existe-t-elle ? Une entreprise fugace de reconstruction, François Pouillon & Alban Bensa

COMMENT ÇA S’ÉCRIT :

- Le dessous des mots, Alban Bensa

» Informations complémentaires