Fontaine O Livres
L’Assoluta de Cuba

Accueil du site> L’échappée belle édition > L’Assoluta de Cuba


Auteur(s) : Dominique Chryssoulis

Editeur(S) : L’échappée belle édition

Prix : 20 euros

+Vous aimez ? consultez la fiche "L’échappée belle édition"

Ma première rencontre avec Alicia Alonso remonte à l’enfance. J’avais neuf ans, je commençais la danse classique, et découpais dans les magazines les photos de danseuses. Sous l’une d’elles figurait la légende : Alicia Alonso, danseuse cubaine presqu’aveugle. Tant de beauté sur tant de malheur me déchirait le cœur. Malgré ce handicap majeur dû à un double décollement de la rétine à vingt ans, Alicia Alonso a été l’une des plus grandes danseuses classiques du XXème siècle, enchaînant les tournées de par le monde avec les partenaires les plus célèbres. La perfection de son art lui a valu le titre rarement attribué de Prima Ballerina Assoluta, décerné à la Russe Maïa Plissetskaïa, à l’Anglaise Margot Fonteyn, à l’Italienne Carla Fracci, à la Française Yvette Chauviré. Alors que l’âge de la retraite à l’Opéra de Paris est fixé à quarante-deux ans, Alicia Alonso n’a raccroché ses chaussons qu’à soixante-quinze ans. Également chorégraphe et professeur, elle dirige toujours, à presque quatre-vingt-dix-huit ans, le Ballet national de Cuba, l’une des meilleures troupes du monde.

» Informations complémentaires