Fontaine O Livres
L’Apesanteur dansée ou le corps dansant glorieux. Théâtralité et spiritualité - Tome 2

Accueil du site> L’échappée belle édition > L’Apesanteur dansée ou le corps dansant glorieux. Théâtralité et spiritualité - Tome 2


Auteur(s) : Valérie Colette-Folliot

Editeur(S) : L'échappée belle édition

Prix : 20 euros

+Vous aimez ? consultez la fiche "L’échappée belle édition"

Au cœur de notre réflexion, l’on trouve les problèmes du langage de la danse d’où nombre de questionnements s’ensuivent, questions toutes relatives au corps dansant. Considérée du point de vue de l’univers de représentation, la danse se donne en signe transcendantal par la poésie des choses, la poétique de la danse théâtrale se retrouvant confrontée aux domaines scripturaux et scripturaires, aux écritures, a fortiori chorégraphiques. Cet axe de recherche conduit à traiter, en l’occurrence, de la notion de corps dansant glorieux, problématique qu’il convient de resituer dans son continuum, ses contextes historiques et esthétiques. Intertextuelle, au fil des siècles, entre les XVIe et XXIe siècles la danse savante se constitue a priori en visions du monde. Le statut du corps en Occident étant conditionné par des modèles dont, tout spécifiquement, la figure christique, sa compréhension du temps reflète les pouvoirs en place, spécialement et plus particulièrement la pensée judéo-chrétienne, une loi du corps en regard de l’Éternité d’où cette idée de salut qui se traduit par le sentiment d’amour, la théopoétique du corps de mort et de gloire. Dogmatisme au travers des funérailles, régulation et réglementation du passage entre les âges de la vie, l’Église s’administre en instance prédominante depuis deux mille ans d’histoire culturelle. De la sorte, tout au long du Moyen-Âge bien sûr (cette période étant celle de l’évangélisation), sous l’Ancien Régime (l’époque monarchique tendant vers l’absolutisme), et toujours aussi symbolique en cette Époque contemporaine (temps réservés à une laïcisation et une désubstantialisation des pratiques corporelles, physiques et athlétiques, lesquelles comprennent autant les sports que les danses), ainsi l’art chorégraphique met-il en perspective l’image de l’Infini en lui donnant chair et corps, restituant au symbole sa sève, son énergie.
Les ressorts du corps dansant emploient-ils des techniques d’ordre rhétorique ? Les stylistiques par lesquelles, jusqu’à ce jour – les années 2000 –, l’histoire de la danse et du ballet en Occident prête au corps en élévation ses configurations théâtrales, nous permettent d’envisager et de remonter les chaînes de marquages qui fondent le jeu dansé et glorifient même la personne.

L’auteure
Valérie Colette-Folliot, docteur en arts du spectacle, est professeur d’histoire de la danse et culture chorégraphique. Membre du Conseil International de la Danse – CID, experte de danse pour le Ministère de la Culture et de la Communication, jury pour le Diplôme d’Etat de professeur de danse, elle enseigne depuis 1993 en conservatoires et centres de formation. Parallèlement, elle intervient comme chargée de cours pour l’enseignement supérieur, notamment à l’Université d’Evry au sein du Département Arts du Spectacle et Musicologie.
En outre elle réalise séminaires et conférences au sein d’établissements comme lycées, universités et grandes écoles tels que l’Université de Strasbourg ou le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP), initiant des actions en partenariat avec des structures dont la Bibliothèque nationale de France et l’Opéra national de Paris (Costumes de danse ou la Chair représentée) afin de proposer un regard transversal sur l’art du danseur.
Le Corps dansant glorieux étant concept opératoire et/ou la figure théopoétique travaillant de l’intérieur l’imaginaire chorégraphique occidental, la sémiologie de la danse au feu des mots et des gestes sera donc la méthodologie que forgera l’auteur en vue de proposer une dialectique inédite du ballet au risque du réel.
Bénéficiaire de la bourse Ebauche, une aide à l’écriture émanant du Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie, Direction Alban Richard, l’auteur prépare actuellement un guide de danse du professeur intitulé L’Epaisseur du geste.

» Informations complémentaires