Fontaine O Livres
L’Apathie pour débutants

Accueil du site> éditions Théâtrales > L’Apathie pour débutants


Auteur(s) : Jonas Hassen Khemiri

Editeur(S) : éditions Théâtrales

Prix : 12 euros

+Vous aimez ? consultez la fiche "éditions Théâtrales"

Dans les années 2000, en Suède, un mystérieux phénomène se produit  : les enfants de familles de migrants deviennent subitement apathiques, se murant dans un silence incompréhensible et refusant de s’alimenter. Face à cette situation, la société suédoise policée, inventrice de l’État providence, se trouve confrontée aux dérives des opinions publiques occidentales refusant désormais le devoir humanitaire d’accueil.
Dépassant cette situation particulière, Jonas Hassen Khemiri compose un texte-partition à la trentaine de personnages, pour six acteurs, qui tend vers l’universel. Car ce sont la rumeur et la suspicion envers l’étranger qu’il pointe, comme deux mauvaises consciences européennes troquant une tradition issue des Lumières contre des réflexes crocodiliens de haine pour certains citoyens militants ou de lâche détournement du regard pour les autres.
Non sans humour et autocritique, l’auteur suédois poursuit son entreprise d’élaboration d’un théâtre ludique, par sa construction dramatique audacieuse, et politique, par son propos.
Traduit du suédois par Marianne Ségol-Amoy.

L’auteur
Né en 1978 à Stockholm d’un père tunisien et d’une mère suédoise, Jonas Hassen Khemiri est considéré comme l’un des auteurs suédois les plus importants de sa génération.
En 2003, à seulement 25 ans, il obtient une notoriété considérable avec la publication de son premier roman, Ett öga rött (Un rouge œil), best-seller en Suède. Son deuxième roman, qui s’est également vendu à plus de 200 000 exemplaires, Montecore : en unik tiger (Montecore, un tigre unique, publié en France au Serpent à Plumes en 2008), lui vaut de nombreuses récompenses. En 2012 paraît son troisième roman, Jag ringer mina bröder (J’appelle mes frères, paru en France chez Actes Sud en 2014), tiré de sa pièce du même nom. En 2015 il reçoit le prix August (équivalant du prix Goncourt en Suède) pour son roman Allt Jag inte minns (Tout ce dont je ne me souviens pas), à paraître chez Actes Sud.
Sa langue romanesque imprégnée de théâtralité lui fait aborder l’écriture dramatique en 2006 avec la commande d’une pièce par le Théâtre municipal de Stockholm, Invasion !, qui se joue à guichets fermés pendant deux ans. En France elle est publiée aux Éditions Théâtrales en 2007 et créée en 2010 au Théâtre Nanterre-Amandiers dans une mise en scène de Michel Didym.
Jonas Hassen Khemiri a écrit à ce jour cinq autres pièces : Fem gånger Gud (Cinq fois Dieu), créée en 2008 au Théâtre régional de Blekinge Kronoberg ; Vi som är hundra (Nous qui sommes cent), créée en 2009 au Théâtre national de Göteborg, mise en espace en 2011 par Mikael Serre à la Comédie de Reims, créée en 2012 par Édouard Signolet à Théâtre Ouvert, publiée aux Éditions Théâtrales en 2013 et mise en scène en 2015 par le collectif Fluorescence au Théâtre National de Belgique. Apatiska för nybörjare (L’Apathie pour débutants), écrite en 2010, créée en 2011 au Théâtre municipal de Göteborg, mise en lecture en 2012 par Yannick Toussaint à la Mousson d’hiver ; Jag ringer mina bröder (J’appelle mes frères), créée au Théâtre national de Malmö et sélectionnée à la Biennale de théâtre en Suède en 2013. En France, elle est publiée aux Éditions Théâtrales en 2013, créée en 2014 par Mélanie Charvy (compagnie Les Entichés) ; en Belgique, elle est mise en scène en 2016 par Rachid Benbouchta à l’Espace Magh. Sa dernière pièce, ≈ [ungefär lika med], est créée en 2014 au Théâtre dramatique royal de Stockholm dans une mise en scène de Farnaz Arbabi unanimement saluée par la presse. La pièce est montée à Olso au Det Norske Teatret en janvier 2016, puis à la Schaubühne de Berlin dans une mise en scène de Mina Salehpour en avril 2016. En France, cette pièce a été mise en espace par Michel Didym lors de l’édition 2015 du festival de la Mousson d’été.
Jonas Hassen Khemiri a reçu de nombreux prix dont la bourse Henning-Mankell en Suède et le OBIE Award aux États-Unis en 2011. Ses romans sont traduits en français, en allemand, en danois, en norvégien, en finnois, en néerlandais, en hongrois, en italien, en russe et en anglais, et ses pièces sont jouées en France, en Allemagne, en Norvège, au Royaume-Uni et aux États-Unis.
Jonas Hassen Khemiri creuse de façon rare un univers personnel où la langue et l’écriture sont au service d’une recherche sur la nature de l’individu contemporain, révélée au prisme d’une histoire en mouvement, dans laquelle l’immigration et la mondialisation sont les ferments d’un trouble de l’identité.
L’œuvre dramatique de Jonas Hassen Khemiri est gérée par l’agence Althéa.

» Informations complémentaires