Fontaine O Livres
La beauté du métis réflexion d’un francophobe

Accueil du site> Serge Safran éditeur > La beauté du métis réflexion d’un francophobe


Auteur(s) : Guy Hocquenghem. Préface de René Schérer

Editeur(S) : Serge Safran éditeur

Prix : 22,90 euros

+Vous aimez ? consultez la fiche "Serge Safran éditeur"

La france, avec un f minuscule comme Guy Hocquenghem l’écrit constamment dans son essai à charge, c’est la france, rejetée avec violence, de tous ceux qui sont persuadés qu’elle est ou qu’elle a été la meilleure en tout ; dans sa langue, ses institutions, sa littérature, sa cuisine, etc.

Pour mieux rejeter cette france-là, l’auteur, tout en se livrant à un véritable jeu de massacre intellectuel, choisit l’éloge de l’autre, du métis, de l’étranger. Il se transforme, à la manière d’un Genet, en « ennemi intérieur », reniant en bloc la france et sa francité pour devenir le métis dont il affectionne la liberté d’être et de penser.

À mille lieues des contempteurs nostalgiques d’aujourd’hui, Guy Hocquenghem dynamite le système, le met en lambeaux, souvent avec une certaine injustice, pour faire l’éloge d’un métissage dont il affirme qu’il sera une chance pour le vieux pays qui est le sien.

Guy Hocquenghem (1946-1988) : Journaliste (à Libération de 1976 à 1981), romancier (L’Amour en relief, La Colère de l’Agneau, Ève), essayiste (Le Désir homosexuel, Race d’Ep !) et enseignant en philosophie aux côtés de René Schérer, il a notamment participé à la fondation du Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR). Guy Hocquenghem meurt des suites du sida en 1988, à 41 ans.

René Schérer, né en 1922, philosophe français, frère cadet du cinéaste Éric Rohmer. Livre le plus connu : Émile perverti ou Des rapports entre l’éducation et la sexualité (Laffont, 1974 ; Désordres-Laurence Viallet, 2006).

» Informations complémentaires