Fontaine O Livres
Du bétail et des hommes

Accueil du site> Anacaona éditions > Du bétail et des hommes


Auteur(s) : Ana Paula Maia

Editeur(S) : Anacaona éditions

Prix : 15 euros

+Vous aimez ? consultez la fiche "Anacaona éditions"

Le portrait de travailleurs de l’ombre dans une écriture clinique et dépouillée.

Edgar Wilson, personnage récurrent de l’univers d’Ana Paula Maia (nous avions fait sa connaissance dans Charbon animal) est maintenant abatteur de bœufs – plus précisément, assommeur. Edgar Wilson aime le travail bien fait : il recommande l’âme de chaque animal à Dieu avant de l’assommer, d’un seul coup.

On pourrait le croire insensible au sort des bœufs – mais il tue froidement un homme qui faisait souffrir les animaux avant de les tuer. Car Edgar Wilson est un tueur qui a une éthique.

« Tant qu’il y aura une vache dans ce monde, il y aura quelqu’un pour la tuer. Et quelqu’un pour la manger ». Mais tout le monde n’est pas tueur – ce sont des hommes de la trempe d’Edgar Wilson qui en sont capables. Des hommes de bétail et de sang.

Néanmoins, dans l’abattoir, des événements étranges se passent. Des vaches meurent de façon inexpliquée. Y a-t-il des voleurs de vaches dans la région ? Une malédiction ? Ces hommes analphabètes vont mener l’enquête, avec les moyens du bord.

Le livre se termine par une citation de Dostoïevski, dans Les carnets du sous-sol : « La civilisation a rendu l’homme sinon plus sanguinaire, en tout cas plus ignoblement que jadis… Aujourd’hui, bien que faire couler du sang soit considéré comme abominable, nous nous livrons à cette abomination bien plus fréquemment qu’avant… »

Dans la droite ligne de Charbon animal, Du bétail et des hommes présente un environnement masculin, de travailleurs pauvres, analphabètes, avares de mots, enfermés dans une vallée grise et encaissée, dont ils ne sortent quasiment jamais.

» Informations complémentaires