Fontaine O Livres
Belleville Cafés

Accueil du site> L’échappée > Belleville Cafés


Auteur(s) : Anne Steiner et Sylvaine Conord

Editeur(S) : L'Echappée

Prix : 20 euros

+Vous aimez ? consultez la fiche "L’échappée"

C’était à Belleville, quartier parisien mythique, haut lieu de l’agitation populaire au XIXe siècle, que bien des artisans, ouvriers, et même petits bourgeois de la rive droite venaient fêter leurs noces. Outre les guinguettes et les bals, de nombreux divertissements s’offraient alors aux promeneurs. La densité des cafés y était exceptionnelle. Aux grands bars d’un luxe tapageur, situés aux carrefours, s’opposaient les simples estaminets, établissements plus modestes fréquentés essentiellement par des habitués. Cet héritage a laissé des traces, et le vieux Belleville se distingue encore aujourd’hui par le nombre et la vitalité de ses cafés.

Fruit d’un long travail d’observation, d’entretiens avec clients, patrons et serveurs, de conversations informelles et de lecture de témoignages, romans, ouvrages savants, etc., ce livre nous plonge au cœur de ces lieux de détente, de brassage mais aussi de réconfort, véritables refuges pour les plus démunis ou pour d’anciens habitants nostalgiques de la vie du quartier. Textes et photos restituent une ambiance, donnent à voir la scène que constitue le café et éclairent les personnages qui l’animent. Et si nulle part on ne peut mieux observer la situation d’un quartier et de ses habitants que dans ses bistrots, voici un portrait sensible du Belleville d’hier et d’aujourd’hui.

ANNE STEINER est maître de conférences en sociologie à l’université de Nanterre. Elle a travaillé successivement sur la violence révolutionnaire (RAF, L’Échappée), la fonction sociale du café et les tensions autour du partage de l’espace urbain dans les anciens quartiers populaires, et enfin le mouvement individualiste anarchiste (Les En-dehors, L’Échappée).

SYLVAINE CONORD, anthropologue-photographe, est maître de conférences en sociologie à l’université de Paris Ouest Nanterre et membre du Laboratoire d’anthropologie urbaine-IIAC (CNRS/EHESS). Ses travaux de recherche portent sur les fonctions et les usages de la photographie en sciences sociales. Elle a coordonné un numéro d’Ethnologie française, « Arrêt sur images, Photographie et anthropologie » (PUF, 2007, 1).

» Informations complémentaires