Fontaine O Livres
Banzo, Mémoires De La Favela

Accueil du site> Anacaona éditions > Banzo, Mémoires De La Favela


Auteur(s) : Conceição Evaristo (auteure), Lucia Hiratsuka (illustratrice )

Editeur(S) : Ancaona éditions

Prix : 17 euros

+Vous aimez ? consultez la fiche "Anacaona éditions"

Les misères et les grandeurs d’une favela d’une autre époque. Un écrit-racine.

La favela souffrait à l’unisson. Une seule crainte, un seul désespoir : sa démolition.

Dans cette favela d’une autre époque, Tite-Maria, négrillonne pleine de rêves et d’espoirs, raconte. Entre misères et grandeurs, pauvreté et solidarité, elle crée une histoire plus grande, celle de la favela.

Un jour, elle raconterait, libérerait, ferait résonner les voix, les murmures, les silences, les cris étouffés de chacun et de tous. Tite-Maria écrirait un jour la parole de son peuple.

Le deuxième roman de Conceição Evaristo, écrit-racine, est aussi un roman témoignage et une chronique sociale.
Banzo, mémoires de la favela est sublimé par Lúcia Hiratsuka, japo-brésilienne, qui illustre avec sa technique du sumi-ê la prose sensible et poétique de Conceição Evaristo.

L’auteure
Née en 1946, deuxième enfant d’une famille de neuf, Conceição Evaristo passe les premières années de sa vie dans une favela de Belo Horizonte (Minas Gerais). Avec le temps, bicoques en bois et habitants furent déplacés, l’avenue fut prolongée, de nouveaux immeubles virent le jour et les impasses et ruelles de l’enfance trouvèrent pour unique refuge la mémoire affective de la future écrivaine…
Malgré les difficultés, Conceição termine sa scolarité dans les écoles publiques et passe le concours d’institutrice en 1971. Elle déménage quelques années plus tard à Rio de Janeiro, où elle fera toute sa carrière dans les écoles élémentaires publiques. Elle reprend ses études à 40 ans passés, et obtient un Doctorat en littérature comparée en 2011.
Elle commence à publier ses nouvelles et poèmes dans les années 1990, dans une anthologie annuelle de référence, Cadernos Negros, qui rassemble des textes d’écrivains afro-brésiliens.
L’histoire de Poncia, son premier roman, a été publié au Brésil en 2003 et a été traduit en anglais (Etats-Unis) et espagnol. Il est aujourd’hui régulièrement mis au programme du baccalauréat brésilien (le vestibular) et a été vendu à plus de 20 000 exemplaires. Par ailleurs, ses nouvelles font partie d’anthologies publiées dans le monde entier (Allemagne, Etats-Unis, Afrique du Sud, Angola, etc.)
Très engagée politiquement et socialement, Conceição est de toutes les luttes dès lors qu’il s’agit de la défense des afro-descendants, des femmes et de la culture afro-brésilienne.

L’illustratrice
Cette Brésilienne a vécu toute son enfance à la campagne, dans l’état de São Paulo. C’est là qu’elle dessina ses premiers rêves et écouta les histoires de sa grand-mère japonaise.
Lucia Hiratsuka écrit et illustre principalement de la littérature jeunesse – elle a publié plusieurs d izaines de livres à ce jour, en utilisant notamment l’art du sumi-ê, qui cherche à représenter l’essentiel avec simplicité. Son pinceau réussit en un trait à faire passer de nombreuses émotions.
Très touchée par le roman de Conceição Evaristo, Banzo, mémoires de la favela, Lucia a eu toute liberté pour l’illustrer.

» Informations complémentaires