Fontaine O Livres
Accueil du site > 00.Professionnels du livre > 10. Vendémiaire > Il nous tarde que la guerre finisse. Récits d’écoliers, 1939-1945

Il nous tarde que la guerre finisse. Récits d’écoliers, 1939-1945

jeudi 5 juillet 2012, par Gaëlle Bohé

Sous l’impulsion d’un couple d’instituteurs, les Puget, les écoliers de ce petit village de 400 habitants situé dans un vallon de la zone viticole réputée des Corbières, au sud de l’axe routier qui va de Narbonne à Carcassonne, font le récit de leur guerre. De la mobilisation à la Libération, ils dressent un tableau à la fois naïf et très précis de la vie du village : l’absence des hommes retenus prisonniers en Allemagne, les privations (avec le détail des rations qui ne cessent de diminuer), l’arrivée des Allemands au lendemain de l’occupation de la zone libre en novembre 1942, le maquis, la victoire des Alliés et le retour des prisonniers... Tout est évoqué dans ces rédactions d’enfants âgés de 7 à 12 ans, parfois accompagnées de dessins.
La liberté de ton étonne, les enfants souhaitant la défaite de l’Allemagne, prenant parti pour le maquis, comme l’acuité du regard qui dénonce le marché noir et les profiteurs ou bien encore décrit avec minutie les plaintes des ménagères ou des artisans. Publié une première fois en 1978 chez Privat, cet ouvrage considéré aujourd’hui par les historiens comme une source majeure sur la vie quotidienne pendant la Seconde Guerre mondiale, était épuisé depuis de nombreuses années.
Cette édition mise à jour et enrichie par les dessins reproduits dans un cahier hors texte en couleurs est présentée et annotée par Rémy Cazals.

Présenté par Sylvie Caucanas, directrice des Archives départementales de l’Aude et Rémy Cazals, professeur émérite à l’université de Toulouse.

Livre disponible en version numérique grâce à notre partenaire 7Switch.
Cliquez sur le prix ci-dessous pour l’acheter :

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0